Je procrastine : 5 mauvaises raisons de continuer (parmi tant d'autres)

- Catégories : Créer sa marque de cosmétique Rss feed
star
star
star
star
star
je-procrastine

Je procrastine : 5 mauvaises raisons de continuer (mais y en a d'autres)

Une fois n'est pas coutume, (mais ça va le devenir ahha) je vais parler développement personnel. Pas de créer ta marque de cosmétiques. Pourquoi?

Parce que c'est en lien direct avec ta vie. Ta vie d'entrepreneur /entrepreneuse.  Que tu sois dans les cosmétiques ou non d'ailleurs. Si on y réfléchit un peu, on se rend compte que cet article nous concerne tous. D'une certaine façon.

Donc oui, le développement personnel sera aussi dans ce blog. T'accompagner au quotidien ça passe aussi par l'état d'esprit. 

Avant de démarrer, pense à télécharger gratuitement mon guide PDF "créer ta marque de cosmétiques". (si tu ne l'as pas déjà fait ^^). 

Puis-je me permettre d’être directe?

Souvent tu remets les choses à demain. Ou non, à plus tard. Parce que demain, tu n’es pas sûr·e d’avoir le temps.

De toute façon, tu n’as jamais le temps. Ni l’envie d’ailleurs.

Tu te dis de manière régulière : “je le fais bientôt”.

Et puis finalement la liste des choses à faire s’allonge plus vite que le nez de Pinocchio et tu te décourages devant la “tonne de trucs” qui s’empile. 

nez-de-pinocchio

Mais à glisser tout le temps la poussière sous le tapis, tu finiras par te prendre les pieds dedans. C'est mathématique. 

Le sentiment que rien n’avance et qu’on piétine comme dans une file d’attente chez Mickey. 

Rassure-toi, on passe tous par là à un moment ou à un autre.

Mais la vraie question est : est-ce que tu veux vraiment en sortir et aller faire des montagnes russes? Souhaites-tu réellement changer les choses et avancer?

Je vais donc découper cet article en deux : le côté obscur de la force et l’autre : la lumière. 

procrastination-passive
le côté obscur

Le côté obscur de la force, c’est les mauvaises raisons qui te font continuer à procrastiner.

Elles sont nombreuses et je ne vais pas toutes les lister ici.  

Je vais te parler de ce qui t’empêche de t’en sortir.

Et pire que ça : plus ça t’en empêche et plus ça t’en empêche! Je ne sais pas si tu as saisi cette phrase. Mais l’idée est simple : c’est un cercle vicieux! 

Procrastiner ce n’est pas une maladie : c’est une habitude.

La mauvaise nouvelle c’est qu’il n’y a pas de médicament contre ça.

La bonne nouvelle c’est qu’il y a des moyens simples de s’en débarrasser. Est-ce que tu savais qu’il y avait deux types de procrastination?

                - La procrastination passive : ceux qui reportent leur tâche jusqu’à la dernière minute.

             - La procrastination active: ceux qui choisissent intentionnellement de reporter leur tâche et sont plus productifs sous la pression temporelle. 

Parce que la procrastination (passive) c’est l’ennemi N°1 à abattre. Elle tue ton efficacité.  

Voici les 5 plus mauvaises raisons (à mon sens en tout cas) qui te font continuer à procrastiner.  C'est le côté obscur de la force… 

Raison 1 - Je le ferai demain - je n’ai pas le temps

Certains y voient comme de la paresse. "Je chill".

C’est peut-être un manque de motivation. Tout reporter à demain. Faire plus tard. 

24 heures. 1440 minutes. C’est le temps que tu as dans ta journée; C’est le temps que nous avons tous dans une journée.

Le temps est incompressible. Quoique tu fasses et où que tu sois.

Il y a des gens qui accomplissent des centaines de choses dans une journée : comme Elon Musk pour ne citer que lui. Pourtant il a la même journée que toi ou que moi. 

Le problème de cette “flemme de faire” c’est le cercle vicieux qu’il crée.

"Moins tu en fais et moins tu as envie d’en faire."

A force de tout repousser, tu te sens vite dépassé·e et tu en fais encore moins. etc... Tu es pris au piège. 

Parfois tu as un élan de motivation. Une force de l'intérieur qui te pousse vers l’avant : “allez je m’y colle”. Mais ton élan s'essouffle en un rien de temps? C’est la raison n°2. 

Raison 2 - Parce que ça ne va pas assez vite

Le syndrome de la vitesse. Dans cette société où tout doit aller vite. Mais tu dois accepter que certaines choses prennent du temps et que ce n’est pas une raison pour ne pas les faire.

Bien au contraire

“J’ai commencé il y a un mois et je n’ai toujours pas créé mon entreprise, je n’avance pas!”. Oui c’est tout à fait normal!

As-tu déjà mangé un éléphant en un seul repas? Et si tu choisissais plutôt de le manger morceau par morceau?

Je t’assure que ça passera beaucoup mieux. Tu es vegan ou tu ne manges pas d’éléphant ? (moi non plus rassure-toi):

Pense à un escalier avec de toutes petites marches. Pense à un autre avec des marches gigantesques. Les deux vont au même endroit. A la même hauteur. 

D'après toi, avec laquelle penses-tu arriver en haut sans galérer? 

importance-des-petits-pas
l'importance-des-petits-pas

L’importance des petits pas. Même quand tu as “l’impression de ne pas avancer” dans ta journée. Rappelle-toi de ça. On est tous des êtres humains : il y a des hauts et des bas.

Des jours “avec” et des jours “sans”. Les jours “avec” tu travailles à 1000 % et les jours “sans” et ben tu travailles quand même! Tu iras peut-être moins vite mais tu “iras” quand même! Step by step.

Je t'invite à lire cette référence sur la méthode Kaizen et l'importance des petits pas. (le livre dans sa version originale en anglais est mieux mais celle en français faire le job aussi).

Kaizen, La méthode japonaise du petit pas pour changer toutes ses habitudes, Sarah Harvey, Hugo&Cie, 2020

Raison 3 - Je suis perfectionniste: ou l’art de n’être jamais content

Mieux vaut fait que parfait : l’adage est de plus en plus présent sur les réseaux sociaux et partout. Et c’est tant mieux. 

Parce qu’être perfectionniste, parfois, c’est une vraie plaie. Je sais de quoi je parle.

Du détail que personne ne voit (à part toi), de “la couleur plus bleue et légèrement moins verte”, de la minuscule poussière qui trône, tu n’es jamais satisfait·e.

A vouloir trop bien faire, tu ne termines rien. Donc tu ne fais pas. 

Ou alors, tu le fais mais tu reviens 50 fois dessus pour le peaufiner! Juste au cas où.

Un peu comme un auteur/autrice qui se relierait sans cesse et changerait constamment ses phrases. Il vaut mieux que la maison d’édition ne soit pas pressée pour imprimer le livre!

Penses-tu arriver un jour à atteindre la perfection dans ce que tu fais? Et combien de temps penses-tu que ça va prendre?

Raison 4 : Je me trouves des excuses 

Moins tu en fais et moins tu en fais comme dit dans la raison 1.

Tu as toujours une bonne excuse pour ne pas commencer ou ne pas faire.  Mais problème...Parce qu'au-delà de la flemme qui devient de plus en plus aiguë, se cache la culpabilité! Eh oui. 

Ce sentiment que perdu·e pour perdu·e, il n’y a plus rien à faire.

Et après arrive le petit monstre de la culpabilité. Celui qui te dit dans ta tête que “tu aurais du” ou “qu’il suffit de se bouger”. Tu as l’impression d’avoir perdu ton temps et de n’avoir rien fait.

Et tu regrettes. Et le cercle se ferme sur toi. 

Du coup, tu te trouves une excuse pour combler ça : “oui mais c’est parce que je ne pouvais pas”. alors c’est parce que y a ma mémé qui dort et…”. 

Bon on a compris. Tu trouveras toujours un prétexte pour ne pas faire/commencer. Des raisons, il en existe des milliers. Des millions même. 

A toi de voir...

la-culpabilité-de-la-procrastination
la-culpabilité-de-la-procrastination

Raison 5 : Je manque de confiance en moi

“Ça ne sert à rien de le faire, je ne vais pas y arriver”. Ou “si j’y parviens ça ne sera pas bien”; Tu ne “fais pas” car tu penses que tu n’en es pas capable.

Tu dois garder une bonne estime de toi! C’est super important! 

En tant qu’entrepreneur, nous sommes souvent soumis à ce flux d’émotions sur nous-même. Et je ne te parle même pas des réseaux sociaux.

Le manque de considération par certains et les attaques par d’autres.

La bienveillance n’est pas vraiment à l’ordre du jour.

Difficile donc de se sentir légitime ou en confiance

Tu ne crois pas en toi. Tu ne crois pas en tes rêves. Tu as très envie de les réaliser mais tu penses que ça ne marchera pas. 

"Le meilleur moment pour commencer? C’était hier. Le deuxième meilleur moment? C’est aujourd'hui." Amy Porterfield

J’ai volontairement un peu détourné la citation d’Amy Porterfield pour illustrer cette raison n°4 (mea culpa Amy). 

Si tu veux aller vers le coté lumière de la force alors je te suggère l’autre partie de cet article : “Comment être plus productif : 4 techniques qui marchent”  (dès demain samedi)

Deviens une louve cosméteuse toi aussi, en t’inscrivant juste ici. C’est gratuit et tu recevras par mail « les astuces de louve » qui ne sont réservées qu’aux membres!

Et toi, quelle est ta plus mauvaise raison de procrastiner?

N'hésite pas à me laisser un commentaire en dessous de cet article afin de soutenir mon travail. 

La suite au prochaine épisode. 

Veuillez vous connecter pour noter cet article

Partager ce contenu

Ajouter un commentaire